Non classé

Réaction à la lettre de Mgr Vigano

Quelques commentaires pour faire part de ma consternation de catholique traditionaliste, à la lecture l’appel de Mgr Vigano signé par plusieurs prélats catholiques :

 

« Nous demandons à la communauté scientifique de veiller à ce que les soins pour le Covid-19 soient promus honnêtement pour le bien commun, en évitant scrupuleusement que des intérêts iniques influencent les choix des gouvernements et des organismes internationaux. Il n’est pas raisonnable de pénaliser des remèdes qui se sont révélés efficaces, souvent peu coûteux, uniquement parce qu’on veut donner la priorité à des traitements ou des vaccins qui ne sont pas aussi fiables mais qui garantissent aux sociétés pharmaceutiques des bénéfices bien plus importants, qui pèsent sur la santé publique. »

> Rappeler aux scientifiques d’agir pour le bien commun, parfait. Mais à quel titre un homme d’Eglise est-il compétent à se prononcer sur l’efficacité supposée d’un traitement qui divise actuellement tout le corps médical,  loin de faire l’unanimité  ? J’aimerais qu’on me l’explique. Le Dr. Raoult serait-il compétent à prodiguer des recommandations sur la conduite de l’Eglise et des catholiques ?

 

« Nous avons des raisons de croire – sur la base des données officielles relatives à l’incidence de l’épidémie, et sur celle du nombre de décès – qu’il existe des pouvoirs fort intéressés à créer la panique parmi la population dans le seul but d’imposer de façon permanente des formes de limitation inacceptables de la liberté, de contrôle des personnes, de suivi de leurs mouvements. Ces formes de limitions liberticides sont un prélude inquiétant à la création d’un gouvernement mondial hors de tout contrôle. »

> La croyance au complot pour un « gouvernement mondial » ne fait pas partie des dogmes catholiques. Cette lettre ne propage pas la foi de l’Église, mais les thèses issues de sites douteux dont beaucoup ne sont même pas chrétiens ; rien ne m’oblige à y souscrire en tant que catholique. C’est d’autant plus ironique que l’Église fut elle-même accusée de vouloir instaurer un gouvernement mondial soumis au pouvoir du Pape (les jésuites accusés dès leur création de comploter contre les monarchies pour préparer l’avènement d’un gouvernement mondial …) 

 

Cette longue lettre de Mgr. Vigano s’inquiète de nombreux sujets, qui vont des libertés fondamentales au droit inaliénable à la Chloroquine, en passant par le contrôle mental des populations :  mais curieusement, pas un mot sur le vrai scandale de cette épidémie : les personnes âgées qu’on a délibérément renoncé  à soigner, écartées des services de réanimations, laissées sans respirateur dans les EPHAD (il était est bien plus urgent d’alerter sur de futurs hypothétiques vaccins à base foetus avortés…).

« Il est également nécessaire d’aider la famille, en évitant de pénaliser déraisonnablement les personnes faibles et âgées par la séparation forcée et douloureuse de leurs proches. »

> « Aider la famille » ?  Aider la famille à être entièrement décimée par le virus, comme l’a été cette famille américaine et sa matriarche  ? Donc non seulement Mgr Vigano ne dénonce pas l’euthanasie passive des personnes âgées, mais il préconise de les exposer d’avantage au risque de contamination, alors même que personnel médical admet évacuer les séniors au profit des plus jeunes, faute de place. Par ailleurs, lorsqu’il demande de ne pas les « pénaliser déraisonnablement », il semble ignorer que les résidents des Ephad peuvent à nouveau recevoir des visites depuis 18 Avril (avec règles de sécurité). L’info n’a pas du être jugée assez intéressante pour passer sur les sites complotistes.

Une interdiction de visites pendant quelques semaines sera certes une privation pénible, mais pas une cause mortelle de désespoir. En revanche, le virus lui est capable de tuer en quelques jours ces personnes fragiles, et de multiplier par cinq la rubrique nécrologique en un mois .

 

« La criminalisation des relations personnelles et sociales doit également être jugée comme une partie inacceptable du projet de ceux qui favorisent l’isolement des individus afin de mieux les manipuler et les contrôler. »

>  J’adorerais que Mgr Vigano développe concrètement de quelle manière les relations sociales « criminalisées » (= restos, shopping ou randonnées) contribuent à être « moins manipulable et contrôlable » par le gouvernement mondial ? Est-ce que l’esprit critique ne se développe pas au contraire dans la solitude, par la lecture, l’étude et la réflexion… c’est-à dire dans le calme que favorise justement le confinement ?  Ne plus pouvoir prendre un café avec ses collègues macronistes pendant 2 mois, est-ce réellement si « inacceptable » ? A quel moment nous a-t-on interdit de téléphoner en visio à nos proches pour bavarder ? Dans mon immeuble, on n’a jamais autant sympathisé par balcons interposés…

 

« Nous demandons également aux gouvernements de veiller afin d’éviter de la manière la plus rigoureuse toute forme de contrôle des personnes, à la fois par le biais de systèmes de suivi et par toute autre forme de localisation »

> En quoi la « localisation » des personnes par des « systèmes de suivi » est-elle une menace pour le salut de notre âme ? En quoi cela concerne-t-il la religion ? Nous vivons bien sous le regard de Dieu, qui sait à chaque seconde tout ce que nous faisons ou pensons… Vous craignez que ce contrôle technologique ne serve à une répression ? Rappelez-vous qu’on a toujours persécuté les chrétiens ou les dissidents politiques, avec ou sans géolocalisation par puce sous-cutanée en 5G

J’appartiens au courant catholique tradi qui condamne la liberté de culte, mais qui se passionne subitement pour la défense des libertés individuelles quand il s’agit de refuser la vaccination… Quand on souhaite imposer une religion officielle pour le salut des âmes, on devrait comprendre ceux qui souhaitent imposer un vaccin pour la santé de tous.

……Ici j’entends le catholique « éveillé » protester : « Mais enfin, les vaccins ce n’est pas pour la santé, c’est juste pour kontrôller la population et financer Big Pharma ! ». Franchement en terme de lucidité, ça vaut le marxiste qui fulmine : « Mais enfin la religion c’est juste pour kontrôller les hommes et financer le Vatican ! »

Combien de catholiques courageux (et en bonne santé) j’ai vu clamer : « Moi j’ai PAS PEUR du virus !« , souvent agrémenté par la citation: « N’ayez pas peur de ce qui peut tuer le corps, mais de ce qui peut tuer l’esprit ! » .

> Amis catholiques, puisque « vous n’avez pas peur de ce qui tue le corps » , cessez donc d’avoir peur des vaccins, des médicaments, ou des additifs alimentaires ! Si vous pouviez être cohérent dans votre courage spirituel, et affronter les vaccins avec le même détachement que les virus, quelle économie de temps et d’énergie…

 

« Nous nous trouvons en train de lutter contre un ennemi invisible, qui sépare les citoyens entre eux, les enfants des parents, les petits-enfants des grands-parents, les fidèles de leurs pasteurs, les étudiants des enseignants, les clients des vendeurs. Ne permettons pas que des siècles de civilisation chrétienne soient anéantis sous le prétexte d’un virus... »

> Bien sûr. Voilà 60 ans que Vatican II déconstruit le culte catholique, que la culture chrétienne disparait, que les enfants perdent tout respect pour leurs ainés et leurs professeurs, qu’on abandonne nos vieux, qu’on promeut les pires horreurs culturelles… Mais pour Mgr Vigano, ce sont 2 mois sans école et sans shopping qui vont finalement « anéantir des siècles de civilisation chrétienne ». Je ne peux pas lire ça et me taire comme si je souscrivais à ce délire collectif.

 

« Nous sommes tous appelés à évaluer les faits actuels conformément à l’enseignement de l’Évangile. »

> Très bien, faisons ça. L’Evangile dit :

  • « Soyez soumis, à cause du Seigneur, à toute autorité établie parmi les hommes… ».  (1 Pierre 2 :13)
  • « Esclaves, obéissez à vos maîtres ! » (Ephésiens 6,5-9)

Qu’est-ce qui n’est pas clair, là-dedans ? A aucun moment la Bible ne prêche la défense passionnée des « libertés individuelles ». Quand bien même nous verrions un jour l’instauration de cette fameuse « dictature mondiale » la Bible nous demande expressément de lui obéir comme « à toute autorité établie parmi les hommes« , SAUF bien sûr lorsque cela implique d’enfreindre un commandement divin.

  • Devoir signer une attestation ou porter un masque pour sortir, cela n’enfreint aucune loi divine.
  • Fermer temporairement les commerces, cela n’enfreint aucune loi divine (au contraire, ils sont ENFIN fermés le dimanche…)
  • L’obligation de se faire vacciner, géolocaliser, ou recenser par le pouvoir en place, cela n’enfreint aucune loi divine.
  • Et même si Bill Gates exigeait un jour de savoir quel jour, à quelle heure et dans quel magasin vous achetez vos slips, cela n’enfreindrait aucune loi divine.

Le seule restriction inacceptable, c’est le prolongement de l’interdiction des célébrations dominicales malgré les mesures de distanciation proposées par l’Église, car cela contrevient au premier des commandements qui est de rendre un culte à Dieu.

C’est de cela que Mgr Vigano devait s’indigner, au lieu de profiter de son autorité de prélat pour promouvoir la chloroquine ou des théories complotistes bien éloignées de la religion. Le cardinal Sara a eu mille fois raison de refuser de voir son nom associé à un texte pareil.

 

Remercier le salut de Dieu ... |
Louons Dieu sincèrement |
Dieu est le centre de ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ressourcestraditioncatholique
| Stjolourdes2018
| Melusyne